Choisis ton QCM de SVT de Seconde (parmi les 63 accessibles) et teste tes connaissances.

Google

Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée

158 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

185 - Une cellule est constituée d'une membrane plasmique...

149 - La biodiversité (3) - Le cauchemar de Darwin - Un...

148 - La biodiversité (2) représente la variabilité des ...

39 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

157 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

73 - L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est...

58 - Les cellules végétales sont les unités élémentaires,...

60 - Les champignons sont des eucaryotes pluricellulaires...

152 - La biodiversité (4) représente la variabilité des...

41 - La nature du vivant, constitution chimique des êtres...

56 - Une cellule est constituée d'une membrane plasmique...

156 - L'information génétique est portée par l'acide...

146 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

83 - Les cellules eucaryotes possèdent, des organites,...

731 - Caractéristiques physico-chimiques des planètes

129 - La sélection naturelle est un des mécanismes moteur de...

177 - La plupart des réactions métaboliques ont lieu dans...

182 - Des levures sont mises en culture. On mesure la...

198 - La transgénèse est une technique qui permet de...

159 - La biodiversité représente la variabilité des ...

154 - Composition chimique des mondes vivant et inerte

153 - Caractéristiques physico-chimiques des planètes

76 - Un nucléotide est une molécule organique qui est...

147 - La biodiversité (1) représente la variabilité des ...

42 - La nature du vivant, constitution chimique des êtres...

155 - La cellule est l'unité biologique structurelle et...

145 - Les conditions de la vie : une particularité de la...

57 - Une cellule animale est une cellule eucaryote,...

171 - Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques...

77 - Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées...

184 - L'atmosphère primitive terrestre s'est formée par...

82 - Une mutation est une modification rare, accidentelle...

59 - Les bactéries sont des procaryotes présents dans tous...

Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol

104 - Le pétrole est une roche liquide d'origine naturelle,...

230 - Le littoral ivoirien est sous l’influence de remontées...

109 - Le cycle du carbone est le cycle biogéochimique...

227 - Un litre de pétrole est le résultat de 23 tonnes de...

103 - On utilise aussi le mot hydrocarbure pour faire...

110 - Le cycle du carbone est un système de recyclage très...

102 - Les combustibles fossiles sont riches en carbone sous...

226 - Les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz...

241 - La capture et l’utilisation d’énergie par les systèmes...

231 - Des expériences montrent qu'une feuille verte éclairée...

228 - Grâce à l’énergie lumineuse, captée par la...

Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique

20 - Coeur et circulation du sang

263 - Les muscles et les articulations sont des structures...

257 - La pression artérielle (ou tension artérielle)...

239 - Le VO2 max peut être mesurée directement à l'aide de...

37 - Le muscle et sa contraction.(1)

251 - L'effort physique engendre des modifications...

232 - La consommation maximale d'oxygène ou...

205 - Le système sanguin ou appareil cardiovasculaire ...

204 - Le cœur est un muscle creux contenant deux parties...

21 - Modifications physiologiques à l’effort (2). Pour...

22 - Régulation de la pression artérielle. Choisir la bonne...

36 - Pratiquer une activité physique en préservant sa santé...

85 - Choisir la bonne réponse parmi chaque série...

38 - Le muscle et sa contraction.(2)

206 - La fréquence cardiaque est le nombre de battements...

23 - Barorécepteurs et activité du nerf sensitif.
On...

256 - Le battement rythmique du cœur est automatique, on...

19 - Des modifications physiologiques à l’effort (1).








QCM n° 731
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Caractéristiques physico-chimiques des planètes
QCM n° 198
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La transgénèse est une technique qui permet de transférer, au laboratoire, un fragment d'ADN d'un organisme vivant à un autre. Ce gène "implanté" pourra être exprimé dans l'organisme transformé. Cet organisme est nommé organisme génétiquement modifié (OGM).
L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.
QCM n° 41
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La nature du vivant, constitution chimique des êtres vivants
QCM n° 77
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les molécules d'ADN des cellules vivantes sont formées de deux brins antiparallèles enroulés l'un autour de l'autre pour former une double hélice. On dit que l'ADN est bicaténaire, ou double brin. Chacun de ces brins est un polymère appelé polynucléotide. Chaque monomère qui le constitue est un nucléotide, lequel est formé d'une base nucléique, ou base azotée — adénine (A), cytosine (C), guanine (G) ou thymine (T) — liée à un sucre (désoxyribose) — lui-même lié à un groupe phosphate.
QCM n° 185
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme, dans laquelle se trouvent de nombreuses molécules telles que des protéines et des acides nucléiques, organisées ou non dans le cadre d'organites. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux.
On distingue généralement deux types fondamentaux de cellules selon qu'elles possèdent ou non un noyau enveloppé d'une membrane nucléaire :
  • Les procaryotes, dont l'ADN est libre dans le cytoplasme, comprenant les bactéries. Ce sont toujours des organismes unicellulaires.
  • Les eucaryotes, qui ont une organisation interne complexe, de nombreux organites, et dont le noyau est délimité par une membrane nucléaire. Les eucaryotes comprennent un grand nombre de formes d'organismes unicellulaires et multicellulaires.
QCM n° 155
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La cellule est l'unité biologique structurelle et fonctionnelle fondamentale de tous les êtres vivants connus. C'est la plus petite unité vivante capable de se reproduire de façon autonome. La science qui étudie les cellules est appelée biologie cellulaire.
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux. Ces derniers contiennent un nombre de cellules très variable d'une espèce à l'autre ; le corps humain en compte ainsi de l'ordre de cent mille milliards (1014), mais est colonisé par un nombre de un à dix fois plus grand de bactéries, qui font partie de son microbiote et sont bien plus petites que les cellules humaines. La plupart des cellules des plantes et des animaux ne sont visibles qu'au microscope, avec un diamètre compris entre 10 et 100 μm.
QCM n° 157
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ?
QCM n° 177
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La plupart des réactions métaboliques ont lieu dans les cellules elles-mêmes. Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques qui leur permettent notamment de se maintenir en vie, de se reproduire, de se développer et de répondre aux stimuli de son environnement.
QCM n° 154
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Composition chimique des mondes vivant et inerte
QCM n° 82
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Une mutation est une modification rare, accidentelle ou provoquée, de l'information génétique (séquence d’ADN) dans le génome. Selon la partie du génome touchée, les conséquences d'une mutation peuvent varier. Une mutation est dite héréditaire si la séquence génétique mutée est transmise à la génération suivante. Elle est l’un des éléments de la biodiversité et l’un des nombreux facteurs pouvant éventuellement participer dans l'évolution de l'espèce.
QCM n° 171
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Le métabolisme est l'ensemble des réactions chimiques qui se déroulent au sein d'un être vivant pour lui permettre notamment de se maintenir en vie, de se reproduire, de se développer et de répondre aux stimulus de son environnement.
QCM n° 152
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La biodiversité (4) représente la variabilité des organismes vivant sur planète.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 56
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Une cellule est constituée d'une membrane plasmique contenant un cytoplasme. De nombreux être vivants ne sont constitués que d'une seule cellule : ce sont les organismes unicellulaires, comme les bactéries. D'autres sont constitués de plusieurs cellules : ce sont les organismes multicellulaires, comme les plantes et les animaux. Ces derniers contiennent un nombre de cellules très variable d'une espèce à l'autre ; le corps humain en compte ainsi de l'ordre de cent mille milliards (1014), mais est colonisé par un nombre de un à dix fois plus grand de bactéries, qui font partie de son microbiote et sont bien plus petites que les cellules humaines. La plupart des cellules des plantes et des animaux ne sont visibles qu'au microscope, avec un diamètre compris entre 10 et 100 μm.
QCM n° 153
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Caractéristiques physico-chimiques des planètes
QCM n° 148
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La biodiversité (2) représente la variabilité des organismes vivant sur planète.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 129
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La sélection naturelle est un des mécanismes moteur de l'évolution des espèces. On peut la définir comme étant l'avantage reproductif procuré par les conditions de l'environnement aux individus ayant un caractère avantageux vis-à-vis de cet environnement et leur assurant une descendance plus importante que les individus n'ayant pas ce caractère. On peut aussi la définir comme un tri qui s’opère naturellement au sein d’une espèce.
Elle se traduit par la reproduction des organismes qui ont les caractéristiques leur permettant de mieux survivre dans leur milieu et ça représente le processus de la sélection naturelle.
QCM n° 73
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
L'acide désoxyribonucléique, ou ADN, est une macromolécule biologique présente dans toutes les cellules ainsi que chez de nombreux virus. L'ADN contient toute l'information génétique, appelée génome, permettant le développement, le fonctionnement et la reproduction des êtres vivants.
QCM n° 59
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les bactéries sont des procaryotes présents dans tous les milieux. Le plus souvent unicellulaires, elles sont parfois pluricellulaireS et peuvent également former des colonies. Les bactéries les plus grosses mesurent plus de 2 μm.
Les bactéries présentent de nombreuses formes : sphériques (coques), allongées ou en bâtonnets (bacilles), des formes plus ou moins spiralées. L’étude des bactéries est la bactériologie, une branche de la microbiologie.
Il existe environ 10 000 espèces connues à ce jour, mais la diversité réelle du groupe est probablement supérieure. L'estimation du nombre des espèces oscillerait entre 5 et 10 millions. Chez l'humain, il a été calculé que 1012 bactéries colonisent la peau, 1010 bactéries colonisent la bouche et 1014 bactéries habitent dans l'intestin, ce qui fait qu'il y a dix fois plus de cellules bactériennes que de cellules humaines dans le corps humain. La plupart de ces bactéries sont inoffensives ou bénéfiques pour l’organisme. Il existe cependant de nombreuses espèces pathogènes à l'origine de beaucoup de maladies infectieuses comme le choléra, la syphilis, la peste, l’anthrax, la tuberculose.
QCM n° 42
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La nature du vivant, constitution chimique des êtres vivants.
QCM n° 159
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La biodiversité représente la variabilité des organismes vivant sur planète. Elle concerne tous les écosystèmes : marins, terrestres et aquatiques. Elle désigne la diversité biologique au sein des espèces et entre les espèces d’un écosystème. Elle ne dépend pas du nombre d’espèces qui peuplent un milieu mais bien de la variabilité des formes de peuplement animal, végétal ou même à l’échelle des micro -organismes. On a recensé environ 1,7 million s d’ espèces à l’heure actuelle mais il pourrait y en avoir dix à cent fois plus . La biodiversité a énormément fluctué au cours des temps géologiques mais jamais, sauf au cours des grandes crises biologiques (5 au total) qu’a connu la Terre, la biodiversité n’a été autant, ni aussi rapidement menacée. Et cela, elle le doit aux activités humaines. Or la biodiversité assure la stabilité des écosystèmes, des chaînes alimentaires et de la vie elle-même face aux modifications climatiques ou aux catastrophes naturelles. Elle contribue aussi à l’alimentation humaine et à la médecine. L’enjeu est donc de taille.
QCM n° 149
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La biodiversité (3) - Le cauchemar de Darwin - Un exemple de disparition de la biodiversité liée à l’activité humaine.

L'occupation humaine du pourtour du lac Victoria, aujourd'hui partagé entre trois États (Tanzanie, Ouganda, et Kenya contrôlant respectivement 49%, 45% et 6% de sa superficie), s'est renforcée au cours du XXe siècle. Cela a entraîné le défrichement des forêts riveraines pour la construction, la mise en culture, la fourniture de combustible. Le lessivage des sols par ruissellement s'est accentué, renforçant la turbidité des eaux du lac. La transparence de l'eau depuis la surface s'est réduite depuis les premières mesures effectuées dans les années 1930, tout particulièrement en saison des pluies et en bordure du lac (de 8 mètres à moins d'un mètre environ). Parallèlement, on observe une eutrophisation des eaux : les apports de matière organique nutritive ont provoqué la chute des teneurs en oxygène, la prolifération anarchique des plantes flottantes comme la jacinthe d'eau (Eichhornia crassipes), ce qui entrave la navigation. La réduction de la lumière et de l'oxygène provoque des modifications de la faune ichtyologique et la disparition de certaines espèces. Pour les espèces les plus recherchées par les aquariophiles, des programmes de sauvegarde en captivité ou dans des sanctuaires préservés, à proximité du lac, sont en cours de réalisation.

Les rives du plus grand lac tropical du monde, considéré comme le berceau de l'humanité, sont aujourd'hui le théâtre du pire cauchemar de la mondialisation. En Tanzanie, dans les années 60, la Perche du Nil (Lates niloticus), un prédateur vorace, fut introduite dans le lac Victoria à titre d'expérience scientifique. Depuis, pratiquement toutes les populations de poissons indigènes (soit pratiquement 200 espèces différentes) ont été décimées. La biodiversité connaît alors une chute dramatique dans le lac Victoria. De cette catastrophe écologique est née une industrie fructueuse, puisque la chair blanche de l'énorme poisson est exportée avec succès dans tout l'hémisphère nord. Son commerce, devenu florissant, alimente depuis près de vingt ans les tables et les restaurants des pays du Nord, avec des exportations qui peuvent dépasser 500 tonnes de filets de poissons par jour. Ladite perche est préparée sur place dans des usines financées en partie par les organisations internationales et seules la tête (partie du poisson généralement préférée en Afrique) et la carcasse restent pour nourrir la population locale.

Cette exploitation du lac est encouragée par l’Union européenne, client principal de cette industrie de la perche du Nil.
Cette industrie est la principale activité économique du pays. Autour de cette exportation massive se développent tous les trafics liés à une urbanisation intense et brutale (usines de traitement). Pêcheurs, politiciens, pilotes russes, industriels et commissaires européens y sont les acteurs d'un drame qui dépasse les frontières du pays africain. Dans le ciel, en effet, d'immenses avions-cargos de l'ex-URSS forment un ballet incessant au-dessus du lac, ouvrant ainsi la porte à un tout autre commerce vers le sud : celui des armes.

Voir le documentaire :



Plus d'information : (
cliquer ici)

répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 145
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ? (2)
QCM n° 147
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
La biodiversité (1) représente la variabilité des organismes vivant sur planète. Elle concerne tous les écosystèmes : marins, terrestres et aquatiques. Elle désigne la diversité biologique au sein des espèces et entre les espèces d’un écosystème. Elle ne dépend pas du nombre d’espèces qui peuplent un milieu mais bien de la variabilité des formes de peuplement animal, v égétal ou même à l’échelle des micro -organismes. On a recensé environ 1,7 million s d’ espèces à l’heure actuelle mais il pourrait y en avoir dix à cent fois plus . La biodiversité a énormément fluctué au cours des t em ps géologiques mais jamais, sauf au cours des grandes crises biologiques (5 au total) qu’a connu la Terre, la biodiversité n’a été autant, ni aussi rapidement menacée. Et cela, elle le doit aux activités humaines. Or la biodiversité assure la stabilité des écosystèmes, des chaînes alimentaires et de la vie elle-même face aux modifications climatiques ou aux catastrophes naturelles. Elle contribue aussi à l’alimentation humaine et à la médecine. L’enjeu est donc de taille.

A l'aide des documents (
cliquer ici pour y accéder) répondre au QCM ci-dessous.
QCM n° 57
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Une cellule animale est une cellule eucaryote, hétérotrophe. Elle se distingue des cellules de champignon par l'absence de paroi doublant la membrane. Il en existe un grand nombre de type.
Une cellule animale possède une membrane plasmique, du cytoplasme (comme la cellule végétal et bactérienne) et possède également un noyau, un organite (mitochondrie) , mais elle ne possède pas de paroi. Le matériel génétique de la cellule animale se trouve dans le noyau.
QCM n° 156
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
L'information génétique est portée par l'acide désoxyribonucléique (ADN). L'ADN est une macromolécule formée par l'enchainement de nombreux nucléotides. Chaque nucléotide est formé d'un groupement phosphate, d'un glucide, le désoxyribose, et d'une base azotée. Il existe quatre bases azotées différentes donc quatre nucléotides différents dans l'ADN : l'adénine, la cytosine, la guanine et la thymine.

La molécule d'ADN est formée de deux chaines de nucléotides enroulées en double hélice. Les nucléotides sont complémentaires deux à deux : en face d'une cytosine se trouve toujours une guanine ; en face d'une adénine se trouve toujours une thymine.
QCM n° 58
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les cellules végétales sont les unités élémentaires, très nombreuses, constituant les organismes végétaux. Elles comprennent généralement un noyau cellulaire entouré d'un cytoplasme, divers organites ou plastes, le tout étant protégé par une membrane cellulaire. Elles peuvent mesurer entre 10 et 200 µm.
QCM n° 158
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ?
QCM n° 39
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ?
QCM n° 146
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les conditions de la vie : une particularité de la Terre ? (3)
QCM n° 83
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Les cellules eucaryotes possèdent, des organites, divisant l'espace cellulaire en compartiments spécialisés, tels le noyau (contenant l'ADN), les mitochondries, le réticulum endoplasmique, l'appareil de Golgi, les ribosomes, les chloroplastes, les vacuoles, un ADN divisé en plusieurs chromosomes,une division cellulaire appelée mitose, une véritable reproduction sexuée, où chaque type sexuel apporte une part égale de matériel génétique. Cependant, certains eucaryotes n'ont pas de reproduction sexuée.
QCM n° 182
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Des levures sont mises en culture. On mesure la concentration de différentes molécules au cours du temps, avant et après l'injection de glucose. Les résultats sont indiqués dans le graphe ci-dessous.
QCM n° 76
Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
Un nucléotide est une molécule organique qui est l'élément de base d'un acide nucléique tel que l'ADN ou l'ARN.
Un nucléotide est composé de trois parties :
  • une base nucléique variable en fonction du type de nucléotide.
  • un sucre à cinq atomes de carbone.
  • un groupement phosphate (ou acide phosphorique).

  • Les phosphates et les sucres étant toujours les mêmes dans un acide nucléique donné, la nature du nucléotide est déterminée par la base nucléique qu’il contient.
    La séquence d'un brin d'ADN ou d'ARN peut donc se résumer à la succession des bases nucléiques présentes. On nomme les cinq principaux nucléotides selon leur base nucléique.
    QCM n° 60
    Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
    Les champignons sont des eucaryotes pluricellulaires ou unicellulaires. Leurs cellules, pourvues d'une paroi, sont immobiles et se nourrissent par l’absorption des molécules organiques directement dans le milieu. La cellule ou les cellules sont dépourvues de chlorophylles et/ou de plastes car ces organismes sont hétérotrophes vis-à-vis du carbone.
    QCM n° 184
    Thème 1 - La Terre dans l’Univers, la vie et l’évolution du vivant : une planète habitée
    L'atmosphère primitive terrestre s'est formée par dégazage des roches du manteau. Elle était essentiellement constituée de dioxyde de carbone (et dépourvue de dioxygène). La formation du dioxygène provient de l'activité photosynthétique d'organismes chlorophylliens se développant dans les mers et les océans, les cyanobactéries. Leur activité est à l'origine de la formation des stromatolites qui continuent de se former de nos jours. Parallèlement à l'augmentation de la teneur atmosphérique en dioxygène, l'essentiel du dioxyde de carbone a été "piégé" lors de la formation de roches carbonatées (calcaires, craies…). Ce gaz n'est plus présent qu'à l'état de traces (0,035 % soit 350 ppm) dans l'atmosphère actuelle. Ci-dessous, le graphe présente l'évolution de la composition chimique de l'atmosphère de la Terre (1 Ga = 1 milliard d'années).
    QCM n° 110
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Le cycle du carbone est un système de recyclage très complexe où les processus physiques, chimiques et biologiques sont intimement liés.
    Le cycle du carbone semble équilibré sur l'échelle des temps géologiques. Cependant, les activités humaines participent au cycle du carbone, en modifiant les quantités et les flux de carbone de façon assez conséquente entre différents réservoirs. Cela a des implications climatiques majeures.
    QCM n° 228
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Grâce à l’énergie lumineuse, captée par la chlorophylle contenue dans les chloroplastes, les cellules chlorophylliennes produisent (= réalisent la synthèse chimique) de la matière organique. C’est la photosynthèse.
    • Dans l’air, les parties vertes de la plante absorbent du dioxyde de carbone (CO2, source de carbone (C) et d'oxygène (O).
    • Dans le sol les racines absorbent de l’eau (H2O), source d’hydrogène (H) et des ions minéraux, notamment sources d’azote, de phosphore et de soufre. Cela constitue la sève brute (= sève montante) entraînée vers les parties vertes de la plante (notamment les feuilles).
    QCM n° 109
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Le cycle du carbone est le cycle biogéochimique (ensemble des échanges d'un élément chimique) du carbone sur une planète. Celui de la Terre est complexe par l'existence d'importantes masses d'eau océaniques, et surtout par le fait que la vie y tient une place importante.

    Il existe quatre réservoirs de carbone : l'hydrosphère, la lithosphère, la biosphère et l'atmosphère. La plus grande partie du carbone terrestre est piégée dans des composés qui participent peu au cycle : roches sous forme de carbonates et océan profond. L'essentiel du cycle se fait entre l'atmosphère, les couches superficielles du sol et des océans, et la biosphère.
    QCM n° 226
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) sont riches en carbone : ce sont des hydrocarbures. La présence de reste organique dans les combustibles fossiles montre qu’ils sont issus de la transformation d’une biomasse. Ils se forment au sein de bassins sédimentaires par transformation d’une biomasse incorporée dans des sédiments. La matière organique rapidement enfouie se retrouve dans un milieu anaérobie (sans oxygène), certaines bactéries extraient l’oxygène et l’azote de la matière organique. Il reste un mélange de molécules constituées de carbone et d’hydrogène : c’est le kérogène. Sous l’effet de l’enfouissement, les hydrocarbures du kérogène quittent la roche mère et migrent en surface. Ils sont alors arrêtés par une roche imperméable (roche couverture) et sont piégés dans une roche réservoir. Certaines structures du sous-sol forment donc des pièges à hydrocarbures.
    QCM n° 104
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Le pétrole est une roche liquide d'origine naturelle, une huile minérale composée d'une multitude de composés organiques (essentiellement des hydrocarbures), piégée dans des formations géologiques particulières.
    L'exploitation de cette source d'énergie fossile et d'hydrocarbures est l’un des piliers de l’économie industrielle, car le pétrole fournit la quasi-totalité des carburants liquides — fioul, gazole, kérosène, essence, GPL.
    QCM n° 231
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Des expériences montrent qu'une feuille verte éclairée produit de l'amidon, un glucide repérable par le réactif eau iodée (coloration bleu violacé si la présence d'amidon est effective). Ce mécanisme s'appelle la photosynthèse et nécessite 3 conditions :
    • la présence de chlorophylle chez le végétal
    • la présence de dioxyde de carbone
    • la présence de la lumière sur le végétal
    L'équtaion bilan de la photosynthèse peut s'écrire :
    6 CO2+ 6 H2O -------> C6H1206 + 6 02
    QCM n° 227
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Un litre de pétrole est le résultat de 23 tonnes de biomasse qui était vivante il y a 440 Ma (325 Ma pour 1 kg de charbon). Brûler un combustible fossile, c’est utiliser une énergie solaire du passé et restituer très rapidement à l’atmosphère le dioxyde de carbone, prélevé lentement par les végétaux et piégé depuis longtemps. Ce type de combustible est une ressource non renouvelable.
    QCM n° 241
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    La capture et l’utilisation d’énergie par les systèmes vivants sont dominées principalement par deux processus : la respiration et la photosynthèse. Seule la photosynthèse a comme source l’énergie lumineuse. Les plantes peuvent capturer l’énergie lumineuse émise par le Soleil par un procédé chimique appelé photosynthèse. Les combustibles fossiles (charbon, pétrole et gaz naturel) sont riches en carbone : ce sont des hydrocarbures. La présence de reste organique dans les combustibles fossiles montre qu’ils sont issus de la transformation d’une biomasse. Ils se forment au sein de bassins sédimentaires par transformation d’une biomasse incorporée dans des sédiments. La matière organique rapidement enfouie se retrouve dans un milieu anaérobie (sans oxygène), certaines bactéries extraient l’oxygène et l’azote de la matière organique. Il reste un mélange de molécules constituées de carbone et d’hydrogène : c’est le kérogène. Sous l’effet de l’enfouissement, les hydrocarbures du kérogène quittent la roche mère et migrent en surface. Ils sont alors arrêtés par une roche imperméable (roche couverture) et sont piégés dans une roche réservoir.
    QCM n° 103
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    On utilise aussi le mot hydrocarbure pour faire référence, en particulier, au pétrole et au gaz naturel. Un hydrocarbure est un composé organique constitué exclusivement d'atomes de carbone (C) et d'hydrogène (H). Sous forme de carbone fossile, ils constituent une ressource énergétique essentielle pour l'économie depuis la révolution industrielle, mais sont aussi source de gaz à effet de serre issus de leur utilisation massive. Il s'agit de fait de ressources non renouvelables (à l'échelle chronologique humaine) dont les gisements commencent localement à s'épuiser ou à être très coûteux et difficiles à exploiter (gisements marins ou très profonds, et souvent de moindre qualité), qu'il s'agisse du charbon, du pétrole ou du gaz naturel.
    QCM n° 230
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Le littoral ivoirien est sous l’influence de remontées d’eau froide périodiques qui favorisent le développement du phytoplancton. Ce milieu est favorable au développement de populations de poissons, parmi lesquels dominent les sardines, notamment l’espèce Sardinelle aurita qui se nourrit de planton.
    QCM n° 102
    Thème 2 - Enjeux planétaires contemporains : énergie, sol
    Les combustibles fossiles sont riches en carbone sous la forme d'hydrocarbure. Ils sont issus de la méthanisation d’êtres biologiques en décomposition et enfouis dans le sol depuis plusieurs millions d’années. Ce sont des énergies qui ne sont donc pas renouvelables car leur reconstitution naturelle demande beaucoup de temps pour être reformées et parce qu'elles sont utilisées plus vite que le temps nécessaire pour la recréation de réserves.
    QCM n° 239
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le VO2 max peut être mesurée directement à l'aide de dispositifs ergométriques ou indirectement par rapport à la fréquence cardiaque pour un sport donné. La mesure directe est, comme son nom l'indique, une mesure précise de la quantité d'oxygène consommée par l'individu lorsqu'il est au maximum de l'effort. Elle est faite à l'aide de tapis de course, avirons ou bicyclettes ergométriques, qui permettent de quantifier précisément l'effort fourni. Celui-ci est poussé jusqu'à l'obtention de cette valeur maximale de consommation de l'oxygène (l'oxygène consommé est mesuré par l'analyse de l'expiration). Cette méthode doit donc être réservée à des personnes en bonne santé, et doit se faire sous surveillance médicale.
    Les méthodes indirectes permettent d'extrapoler le VO2 max à partir d'un effort moins important, en prolongeant les courbes de consommation d'oxygène et de fréquence cardiaque jusqu'à un effort extrême virtuel.
    QCM n° 19
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Des modifications physiologiques à l’effort (1).
    QCM n° 205
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le système sanguin ou appareil cardiovasculaire assure le transport du sang du cœur vers les divers organes, et en retour de ceux-ci vers le cœur. Il a pour fonction d'apporter aux différentes cellules les nutriments et le dioxygène dont elles ont besoin et d'éliminer leurs déchets comme le dioxyde de carbone. Cette circulation continue fonctionne grâce à des vaisseaux sanguins et une pompe : le cœur. On appelle artères les vaisseaux contenant du sang qui quitte le cœur vers les tissus tandis que les veines apportent le sang des tissus vers le cœur.
    QCM n° 263
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Les muscles et les articulations sont des structures essentielles à la réalisation d’un mouvement. Se consacrer à une activité sportive régulière est largement recommandé pour se maintenir en bonne santé. Cependant, elle doit être pratiquée de manière raisonnée afin d’éviter les accidents musculo-articulaires ou d’autres effets néfastes sur l’organisme.

    Les muscles sont constitués de fibres musculaires allongées. Elles peuvent se contracter ou s’allonger. En se contractant, elles exercent une force sur le tendon qui fait jouer une articulation, ce qui conduit à un mouvement.
    Les muscles et les articulations constituent un système fragilequi doit être protégé.
    Des pratiques inadaptées ou dangereuses augmentent la fragilité du système musculo-articulaire et peuvent provoquer des accidents.
    QCM n° 37
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le muscle et sa contraction.(1)
    QCM n° 85
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Choisir la bonne réponse parmi chaque série d'affirmations.
    QCM n° 21
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Modifications physiologiques à l’effort (2). Pour chaque proposition, identifier la bonne réponse.
    QCM n° 251
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    L'effort physique engendre des modifications physiologiques comme une fréquence respiratoire plus importante, une fréquence cardiaque accélérée et une transpiration abondante. L'organisme consomme alors plus de dioxygène et de nutriments, c'est en particulier le cas des muscles qui effectuent les mouvements. L'organisation du cœur et de la circulation sanguine permettent de répondre à ces besoins. Les débits cardiaque et ventilatoire s'adaptent au cours d'un effort physique et les vaisseaux sanguins peuvent se contracter ou se dilater afin de réguler le volume sanguin perçu par les muscles durant l'effort.
    QCM n° 232
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    La consommation maximale d'oxygène ou VO2max est le volume maximal d'oxygène qu'un être humain peut consommer par unité de temps lors d'un exercice maximal.
    La VO2max s'exprime en litres d'oxygène par minute (L/min). Afin de tenir compte des différentes constitutions (enfant ou adulte, sexe féminin ou masculin, petit ou grand...) la valeur est souvent rapportée à l'unité de masse corporelle (unités : ml/min/kg). Cette dernière valeur est un excellent indicateur de la performance potentielle du sujet dans les épreuves d'endurance, (sportives ou non) : plus elle est élevée, meilleure pourra être la performance.
    QCM n° 36
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Pratiquer une activité physique en préservant sa santé : traumatisme et dopage.
    QCM n° 204
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le cœur est un muscle creux contenant deux parties séparées : le « cœur gauche » et le « cœur droit ». Ces deux « cœurs » sont séparés par une paroi globalement verticale. Chacune de ces deux parties est divisée en deux cavités, l'oreillette et le ventricule. Ces deux cavités sont séparées par une valve. On distingue ainsi la valve mitrale, entre l'oreillette et le ventricule gauches, et la valve tricuspide, entre l'oreillette et le ventricule droits. L'organisation est symétrique entre le cœur gauche et le cœur droit, bien que le cœur gauche soit plus volumineux.
    QCM n° 38
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le muscle et sa contraction.(2)
    QCM n° 206
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    La fréquence cardiaque est le nombre de battements cardiaques (ou pulsations) par unité de temps (généralement la minute). Selon les espèces animales, la fréquence cardiaque est très inégale. Chez l'homme, elle est d'environ 70 battements par minute. Chez la souris de 500 à 600 battements par minute. Plusieurs conditions peuvent faire accélérer ou ralentir la fréquence cardiaque.
    QCM n° 22
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Régulation de la pression artérielle. Choisir la bonne réponse parmi chaque série d'affirmations.
    QCM n° 23
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Barorécepteurs et activité du nerf sensitif.
    On enregistre les variations d'activité d'un groupe de fibres du nerf de Héring (nerf issu du sinus carotidien) lorsqu'on modifie expérimentalement la pression à l'intérieur du sinus carotidien. Le graphique présente les résultats obtenus.
    QCM n° 20
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Coeur et circulation du sang
    QCM n° 256
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    Le battement rythmique du cœur est automatique, on parle d'automatisme cardiaque. La fréquence cardiaque est modulable selon l'activité physique pratiquée par un individu : elle augmente lorsque l'intensité de l'effort physique augmente, elle diminue lorsque l'effort s'arrête et se stabilise au repos.

    Cette modulation de la fréquence cardiaque est faite par le système nerveux, le cœur est soumis à deux systèmes nerveux dont les actions sont opposées :
    • le système parasympathique qui est composé de nerfs parasympathiques (ou nerfs pneumogastriques) dont l'action est de ralentir les battements cardiaques : ce sont des nerfs cardiomodérateurs.
    • le système sympathique qui est composé de nerfs sympathiques et dont l'action est d'accélérer les battements cardiaques : ce sont des nerfs cardioaccélérateurs.
    QCM n° 257
    Thème 3 - Corps humain et santé : l’exercice physique
    La pression artérielle (ou tension artérielle) correspond à la force exercée par le sang sur la surface interne de la paroi des artères. C'est un paramètre physiologique important. Une augmentation de la fréquence cardiaque (lors d'un effort physique par exemple) entraîne une augmentation du débit sanguin dans les artères ce qui contribue à une élévation de la pression artérielle